Le patrimoine | Les fontaines
Les fontaines
 


La fontaine de l'Eglise

Cette fontaine a été construite une première fois par JB Pambet, fils de l'architecte Marc Pambet entre 1835 et 1840 et remplacée en 1866 par l'actuelle fontaine due à Jean Baptiste Colard. Avec ses murets et ses grilles de protection des bassins et des accès du lavoir, c'est une fontaine typique du Second Empire et de la III° République où la différence architecturale n'est plus le nymphée ou le temple Antique, mais le square ou le kiosque. Cette fontaine a la particularité d'être approvisionnée en eau par un réservoir qui se trouve distant de 27 mètres de long, creusé à hauteur d'homme près de l'église.

La fontaine Sainte-BarbeLa fontaine Ste Barbe

Elle a été construite par l'architecte Jean-Baptiste Colard entre 1863 et 1865 sur la source Sainte-Barbe qui l'alimente. Dans une niche sur la façade avant, trône la statue en pied de Sainte-Barbe. Elle est invoquée contre la foudre et très vénérée en Franche-Comté. Le grand bassin en pierre servait de lavoir. En 1911 on y a accolé un abreuvoir en fer pour le bétail et installé une pompe à bras dans un coin. Une très ancienne fontaine. Comment pourriez-vous en douter? Ste Barbe conserve sa légende: Elle date de l'époque où les saints de pierre marchaient tout seuls. Mais oui! En ce temps-là, ceux d’Autrey lès Cerre nous avaient volé Sainte Barbe par une nuit sans lune, puis l'avaient cachée dans les taillis près du pont du Latoney. Et bien! Le lendemain, la Sainte avait repris sa place où vous la voyez, toute seule, par les chemins nocturnes, elle avait rejoint le bourg, à la grande confusion de ses ravisseurs.


Fontaine du coinLa fontaine de Coin

Construite par l'architecte JB Pambet en 1838. Comme vous pouvez le constater, cette fontaine utilise parfaitement le terrain, un pavillon accueille le jaillissement de l'eau. Il équilibre la forte dénivellation de la terrasse à laquelle conduisent un escalier et une rampe protégée par une grille cahainée à des bornes de pierre.
Mais l'eau s'écoule vers un majestueux abreuvoir de pierre au double cintre et à la margelle galbée. Un deuxième bassin accueille à nouveau les eaux, il était le rendez-vous des lavandières.
Lors de la sécheresse de 1893, elle seule a continué d'alimenter le bourg. Comment ne pas lui garder une reconnaissance émue et tenir à sa conservation. Cette fontaine en forme de « J » a été construite, paraît-il, en mémoire de Joséphine Tascher de la Pagerie, épouse du Général Bonaparte, décédée en 1814 à la Malmaison.

La fontaine Ste Etienne 

Fontaine Ste Etienne


<< Précédente - Les monuments - Suivante >>

 

Copyright © 2009 Commune de Noroy-le-bourg - tous droits réservés - Réalisation Torop.Net - Site mis à jour avec wsb.sw4torop.net - Plan du site